Ecume

Dimanche dernier, en Bretagne sud, on annonçait une tempête. On annonçait aussi 3 mètres de vagues, un vents de terre et nous étions en vigilance orange. Bon, résultat, nous avons eu une météo plutôt sympa et les 3 mètres de vague étaient presque là. De quoi aller profiter du spectacle sur la plage, appareil photo à la main, combinaison de surf au chaud à la maison (oui, 3 mètre quand même, il ne faut pas abuser non plus. Je vous déjà dit que j’avais un niveau très très moyen)

blog_mode_surf_bretagne_aklanoa_roxy_rayban_easylunettesIMG_3258

C’était vraiment du spectacle. Les vagues étaient magnifiques et formaient des nuages d’écume sur le sable. J’adore ça ! On croirait voir de la neige. Je n’ai pas pu m’empêcher de me mettre juste à côté d’eux pour ce look.

D’ailleurs pour ce look, j’ai osé faire tomber le manteau. Bon ok Je le paye aujourd’hui puisque je vous écrit cet article du fond de mon lit. La grippe aura eu raison de moi. Par contre, j’ai pu également porter ma nouvelle paire de RayBan offert par le site de vente en ligne EasyLunettes.fr. Un site très facile à utiliser et surtout, en 2 jours les lunettes étaient chez moi. Cette proposition est tombée à pic puisque rappelez-vous, l’été dernier j’avais fait tomber mon ancienne paire de rayban à l’eau lors d’une sortie Kayak.

Les voilà donc inauguré !

 aklanoa blog mode fashion lifestyle sport surf bretagnebeachstyle_winter_aklanoa_roxy_blog_mode

 #Chemise. Roxy   #Jeans. Promod   #Echarpe. H&M

#Shoes. New Balance   #Lunette. Rayban par Easylunettes*

 fashionblog-blog-mode-lifestyle-sport-bleupaillette-aklanoa

.N’oubliez pas, vendredi soir je serai à la SuperDry Fashion Party de Pontivy. Se sera l’occasion de papoter, parler mode et trinquer autour d’un verre. Il y aura aussi 10€ de chèque cadeau et un voyage à Londres à remporter. A vendredi =)

superdry fashion party pontivy

Publicités

Les pieds dans l’eau

Le titre parle de lui même, les photos l’illustre, je vous présente aujourd’hui un look pieds dans l’eau. Avec le temps pourri pas très ensoleillé de ce mois d’aout, j’ai couru à la plage au premier rayon de soleil pour profiter un peu. Je pense que j’ai vraiment bien fait de courir puisque le lendemain, se n’était pas folichon. Aujourd’hui encore le temps est gris et très mouillé (mais c’est moins grâve puisque j’ai repris le travail)

top fleuri blog mode bretagne

Finalement je me rend compte qu’ici, comme sur les autres blogs, la météo est un sujet qui revient en grande, très grande force. Non pas qu’on sautille de joie au premier rayon de soleil ou qu’on finit en asile dès qu’il y a 3 jours de pluie à suivre. Non, prendre des photos et porter des looks sympas sous la pluie, c’est bon pour l’hiver, pas pour l’été. Ce mois-ci nous n’avons pas été gâtés du tout. Sur 15 jours de vacances, j’ai connu 3 jours de soleil (la déprime totale). J’aurais beaucoup aimé dégainer le short et le haut de bikini dès qu’il y avait un rayon de soleil, mais c’est sans compter sur le froid de canard qu’il y a en ce moment. Surement un vent issu du pole nord tellement je caille toute la journée.
Bref, tout ça pour vous dire qu’en ce moment, le temps est moche mais que ce jour-là, il faisait beau et l’eau était vachement bonne ! Si si !

HORIZONTAL look plage de dos#Short.Promod   #Top.Promod   #Shoes.LaHalle   #Beachbag.Roxy   #Lunettes.Roxy

Allo docteur, c’est la plage…

Aujourd’hui je vous propose un article un peu spécial sur un sujet qui me tient beaucoup à coeur. Vous avez peut-être pu l’apercevoir sur ma publication Facebook, nos belles plages Bretonnes prennent en ce moment un sacré coup ! le coin où je vis est quasiment entourée de plages, dont une bonne partie, le site dunaire Gâvres-Quiberon, est classée zone naturelle et protégé par l’association Natura 2000 en ce qui concerne sa faune et sa flore. (ouai, chez moi, les orchidées, ce n’est pas que chez Jardiland… elles poussent aussi dans nos dunes).bleupaillette-plage-seringue-plouhinec

Malheureusement chaque hiver, les tempêtes nous apportent son lot de mauvaise surprise. À peine remis de la catastrophe de la tempête Joachim et de l’échouage du KT Bremen, cette année, c’est la tempête Drick qui pollue nos plages de façon étrange voir même plutôt gloque. Actuellement, c’est une arrivée massive de seringues (neuves et donc sans danger), de boîtes de nourriture pour poissons, de vêtements et autres tubes de crème qui polluent nos plages. Ces marchandises, issues probablement d’une cargaison perdue durant la tempête Drick du mois de décembre, s’accumulent par milliers le long des côtes, que ce soit à Guidel, Riantec, Groix, sur la Ria d’Étel mais aussi à Saint-Pierre-Quiberon. Depuis ce weekend, ce sont malheureusement les aiguilles accompagnant les seringues qui ont commencé à s’échouer. Entourés de leur plastique de protection, les surfeurs n’ont pas de soucis à se faire.
Alors chère lecteurs Bretons, n’oublions pas que de nouvelles grandes marées approchent. Celles-ci risque de faire remonter les sables de fond de mer et de recouvrir ces déchets qui sont actuellement sur nos plages.

Il est très important, pour nos plages, pour les poissons, pour nos enfants, pour les surfers, pour la pêche… de nettoyer rapidement les plages. Les communes ont ainsi mis à disposition du public des sachet et conteneur de nettoyage des plages. Pour les Riantécois, un conteneur est à votre disposition au contrôle technique par exemple. Quant à Gâvre, Plouhinec et Guidel, vous pouvez demander vos sachets de nettoyage à la mairie ou à disposition à l’entrée des plages.bleupaillette-plage-seringue-plouhinec-image bleupaillette-plage-seringue-plouhinec-tempête

Je rappelle tout de même qu’il est important de ne pas aller nettoyer les plages en short à paillet de tongs à talon. Une bonne paire de bottes en Caoutchouc Guy Cotten et une paire de gants Maped est fortement recommandée par la préfecture.
Merci pour nos plages, et surtout pour nos enfants, qui cet été, ne fera pas de château de sable aux seringues et tubes de crème antirides.

Mon Vanity pour bronzer

Dans la ville où je vis, on nomme les habitants « des culs salé ». Ce surnom leur est dû au temps où les femmes de la commune vivaient de la pêche à pied. Elles passaient donc leur journée les fesses au ras de l’eau pour ramasser leurs coquillages sacrés (vous savez, ceux qui parfois vous donnent la nausée le lendemain lorsqu’il sont ramassés en mauvaise période… par des touristes) . Comprenez donc qu’en tant que « culs salé » qui se respecte, je me dois de passer mes journées d’été les fesses dans l’eau.
À la plage (à la piscine ou sur la terrasse) je passe pas mal de temps à bronzer. Ou du moins, à tenter de bronzer car je n’ai pas une peau facile de ce côté-là (au contraire de ma soeur grrr). Pour mettre toutes les chances de mon coté, je me suis offert une vanity d’été au top pour m’assurer d’obtenir (ou presque) le bronzage de mes rêves !

IMG_3710

Dans mon sac de plage DDP, en plus de ma serviette et mes lunettes de soleil, il y a donc pas mal de petits produits de beauté. À commencer par l’accélérateur de bronzage au monoï Corine de Farme que j’applique quotidiennement (ou presque) depuis le mois de mai. Je n’y fondais pas tous mes espoirs, mais je suis assez satisfaite. Ma peau bronze plus facilement cet été, il n’y a pas photo !
Ensuite, on y trouve la traditionnelle crème solaire. Cette année, j’ai opté pour la crème Hawaiian Tropic indice 50. Bon, je n’ai pas forcément une peau à coup de soleil, mais comme je ne tien pas à être toute fripée à 40 ans, je reste préventive ! Cette crème est très sympa ; elle protège, elle hydrate et bien sure, elle agit contre le vieillissement de la peau dû au soleil avec attention, pas une, ni deux, ni même trois, mais QUATRES étoiles UVA !
À tout ça, on ajoute mes produits après-soleil. Parce que oui, ce n’est pas tout de lézarder au soleil mais parfois, le soir ou le lendemain, on morfle parce qu’on a mal étalé sa crème soleil (ou qu’on l’a tout simplement oubliée à la maison… no comment). Alors pour éviter que ça gratte, que ça pique et qu’on ne supporte plus la moindre fringue sur le dos, j’ai opté pour l’après-soleil hydratant à l’aloe verra senteur noix de coco délicieuse de la marque Hawaiian Tropic (oui, encore eux… bon j’avoue, y’avait 2€ de promo dans mon supermarché !) et à celui-ci s’ajoute le tout rikiki baume après-soleil régénérant et réhydratant intense qui prolonge le bronzage Clarins que j’ai eu en cadeau avec un magazine il y a deux ou trois mois.

Et avec tout ça ? Elle est comment ma peau ? Eh bien elle va très bien ! Elle accepte le soleil cet été. Ma peau bronze et ne rougit pas (merci Dieu du soleil) et je me laisse croire que si je ne travaillais pas, je serais toute bronzée comme ma soeur ! Quant au bilan coup de soleil, c’est simple, j’en ai eu un seul : le jour où j’ai utilisé de la graisse à traite !

IMG_3711 IMG_3713

J’ai chaud dans mon jean

Cet été, même si (normalement) je viens tout juste de quitter le régime scolaire, j’ai décroché un job d’été. Des horaires biscornue, aucun weekend et un seul jour de congé, le mercredi. Autant vous dire que ce même jour de congé, j’en profite ! ne serait-ce que pour ressentir un minimum que oui, malgré tout, c’est les vacances ! IMG_3702Mercredi dernier je suis donc allé me balader à Carnac (ou Carnac-Plage pour les touristes). C’est ce que l’on peut appeler une station balnéaire, rempli de touriste et d’anglais, à quelques minutes de chez moi. C’est lorsqu’on se prend des petites journées comme celle-ci que l’on peu se rendre compte que même en étant à 20 min de chez soi, on peut se sentir en vacances et être dépaysée.

Dépaysé au point qu’en partant de chez moi, le temps était plutôt moche, gris et pas franchement chaud ! Alors j’ai enfilé un jean. Sauf que oui, plus on avançait en voiture, plus le ciel était bleu et les degrés grimpaient. Résultat, bah ouai… constaté le par vous-même ! Les gens sont tous en maillot de bain à lézarder au soleil, et moi je dénote totalement au paysage dans mon jean. (Puis je crève de chaud faut le dire !) J’ai bien tenté de trouver une petite robe en urgence mais rien à faire ! j’ai seulement trouvé un MAGNIFIQUE bracelet type Hipanema. Ah si j’avais su, j’aurais attendu avant de poster cet article.IMG_3689 IMG_3681 IMG_3661 IMG_3654 carnac-look-lapirate
Top Avant Première   Jean Mango   Collier Zara   Shoes DC shoes
Vernis ELF   Bague Kiabi

My little box du mois de juillet 2013

OUIIIII (cri d’hystérie) le facteur sonne à la porte pour me livrer ma Little Box du mois de juillet. Alors ? tien-elle ses promesses ? Je l’espère car c’est bel et bien l’été, le soleil est au rendez-vous avec sa copine la chaleur. C’est donc moment idéal pour sortir les bikinis, la crème bronzante et crée un little box vraiment, mais alors vraiment sympa ! Le thème de cette box ? My little holiday Box… jusque-là un sans faute (en même temps… ils n’ont pas eu à chercher longtemps)
My little holiday box
Que contenait cette Holiday box ? C’est la question que l’on se pose toute. Allons droit au but !

  • Un gel surgras Bain et douche lait de pêche de la marque Rogé Cavailles. Je connais la marque et j’en ai confiance, je ne tarderais pas pour tester ce produit.
  • Un shampoing Melu Anti-Rupture de la marque Davines. Je ne connais pas du tout cette marque, mais le shampooing sent très bon !
  • Une lotion tonique fraicheur aux concombres My Litte beauty. Je l’ai déjà testé. Elle n’est pas assez fraiche à mon goût mais je vais surement continuer à l’utiliser comme format voyage.
  • Un ENORME sac de plage designé par Kanako. Je ne compte plus le nombre d’It bag dans mon dressing, mais celui-ci je l’ADORE !
  • une jolie pochette Étanche rose fuchsia de la marque Etam. J’avais pensé à une pochette de maillot de bain mais je compte bien m’en servir pour y glisser mes Ray Ban et mon Galaxy S III (le sable et l’eau salée, ça ne pardonne pas)

IMG_2992IMG_2994 IMG_3002Pour dresser mon bilan perso de cette Holiday box, je dirais que je reste assez mitigé. My Little Paris nous a habitués à mieu et pour une box d’été je la trouve assez pauvre. Un shampoing et un gel douche pour produit de beauté, ce n’est pas très « Holiday » selon moi.

Vivement la prochaine box (ma dernière)

Je nage en Volcom

Le soleil peine à pointer le bout de son nez. C’est simple, plus les jours passent et plus je me dis que la dame de la météo elle nous a supprimé le printemps. En espérant faire Hiver-Eté et non Hiver-automne (non mais ALLO tu nous supprimes le printemps ET l’été ?). Je pense que vous êtes d’accord avec moi, on croise fort les doigts pour avoir un été de folie !
En attendant, je rêve de soleil, de plage et de sable chaud en surfant, comme d’habitude, sur les sites de surf Wear. Aujourd’hui je partage avec vous le look book des maillots de bain été 2013 de la marque Volcom. Volcom est une excellente marque de surf Wear ! Je n’ai jamais été déçus par leurs collections et la qualité de leurs vêtements… bon, a l’exception de leur bas de maillot. Soit ce sont eux, soit je n’ai pas de chance, mais les deux maillots de bain de la marque que j’ai chez moi ont des culottes vraiment mini… Dans tous les cas, cette année encore Volcom ne me déçoit pas. Une collection noire et colorée que j’adore ! Il ne me reste plus qu’à avoir un corps de rêve pour frimer sur les plages bretonnes.972219_567003630011661_442525472_n SPRING13_GIRL12 945769_564527723592585_1486771843_n 298087_555326671179357_620347226_n SPRING13_GIRL11 SPRING13_GIRL10 179408_558873247491366_598116536_n

Lookbook billabong

Je suis depuis quelque temps Billabong Girls EU sur Facebook et j’avais TRES envie depuis quelque temps de partager avec vous leur magnifique look book SUMMER 2013.
La marque a les dons de nous en mettre plein les yeux avec leurs photos. Ce lookbook intitulé « Colour Love » nous dévoir un univers graphique et coloré dons je raffole (moi, la surfeuse du dimanche, quand il fait chaud et que l’eau n’est pas trop froide) et qui m’envoie tout droit en été !20787_10151579520999846_30387767_n35506_10151467626194846_1519915886_n

149930_10151467626374846_598489038_n581200_10151467626384846_483476172_nDans un idéal où mon budget shopping serait beaucoup plus important qu’il ne l’a actuellement, je referais entièrement ma garde-robe au style surfeuse – californiène – festivalière. J’ai déjà quelques pièces sympas mais je vous réserve ça pour plus tard.
Ce gros coup de cœur pour Billabong me laisse présumer que j’en reparlerais bientôt. Quand une blogueuse aime, elle partage !bleupaillette et billabong lookbook billabong

   billabong bleupaillette

In the Navy

nail art navy

Comme cette première photo l’annonce à elle seule, nous allons bien parler Nail art. Mais attention, pas n’importe quel nail art. Un nail art pour les nulles, celles qui ont deux mains gauches et qui sont de vrais patachons comme moi.

Comme vous le savez sans doute, j’ai une énorme lubie en ce moment pour les ancres. Il suffit de jeter un oeil sur le design de mon blog pour le constater… J’ai donc choisis de faire un nail art « In the Navy » parfaitement accordé avec mon look de ce jour-là. Pour ce faire, rien de plus simple. Je me suis armée de mon vernis bleu marine « So Laque » de chez Bourgois, mon vernis blanc Essie et mon magique stick à vernis blanc acheté ressemant chez Make Up story.
À partir de là, le stick blanc devient mon meilleur ami (et le vôtre, amie pas douée en nail art). Il s’utilise comme un crayon. Rien de plus simple pour dessiner mon ancre marine.navy2navy3

IMG_9320

Ma région, mon cocon.

Le cocon familial, pour moi, c’est bien plus que la famille, que les amis. C’est ma région. Je n’ai pas beaucoup de difficulté à me rendre compte que j’aurai beaucoup de mal à quitter ma région. J’espère ne jamais avoir à le faire. Ne plus voir les maisons de pierre, les dolmens, les menhirs… Le plus dure serait sans aucun doute ne plus voir la mer. Ne plus pouvoir marcher 10 min pour tremper les pieds dans l’eau, ne plus voir l’Atlantique, ne plus se baigner, ne plus surfer, ne plus faire de bateau, ne plus pêcher.DSC00584

Pour beaucoup, la mer est synonyme de vacance, chez moi elle est synonyme de quotidien…

À Lorient, on a tous une tante qui a travaillé au port de pêche, un grand-père qui a un bateau, un ami qui surf ou un parent qui a été pêcheur. J’ai conscience que vivre en bord de mer est un privilège, mais être breton, c’est aussi devoir arracher son t-shirt un été pour courir à l’eau aider une amie en difficulté face aux vagues qui ne cessent et l’empêche de regagner la plage. C’est aussi connaitre dès hiver affolant, les volets fermés, face à la tempête. Mais au-delà de ça, la mer, c’est surtout de bons souvenirs, de bons étés et de bonnes balades dominicales. Si je vous demande à tous où vous avez appris à nager, nous me répondrons en grande majorité à la piscine. Moi ça a été avec mon papa dans la petite mer de Gâvre, au pied de l’île à Tata. On a tous un souvenir en bord de mer, le mien, c’est le souvenir d’une vie dont je ne me lasse pas. Une vie à l’odeur iodée sous fond sonore d’écume.lines lines2