Longboard

Je ne suis pas féministe sur les bords mais s’il y a bien une chose qui m’a mise mal à l’aise ses dernier mois, ça a été l’achat d’une longboard. Pas facile d’aller demander des renseignements dans les proshops avec un vendeur qui te dévisage avec un air qui dit « hey mais t’es un meuf toi, c’est ce que tu fou la ? ». Mes renseignements je l’ai ai eu grâce à internet, voici un petit melting pot de ce qu’il faut savoir …

9b0ad608034c2e72eef7dee31896246b

Quel discipline du longboard choisir ?

J’aurai tendance à vous dire de suivre vos envies et d’acheter la board la plus canon du shop ! Mais ce serais se jeter dans le gouffre ! Il existe beaucoup de discipline du longboard et toutes ne sont accessibles à un niveau débutant. Malheureusement

Le cruising : c’est la ballade sur de longues distances en ville ou en campagne. Celle que j’apprécie beaucoup sur les rues de bors de mer. Il y a plusieurs options : une planche courte, large et maniable en ville, ou une planche bien longue et tout aussi large pour de la ballade longue distance (montée avec des roues tendres pour adhérier au maximum à la route).

Le sidewalking ou dancing : c’est la réalisation de figures en se déplaçant sur la planche, à l’image du longboard surf. Cette pratique est très appréciée des filles et est souvent associée au crusing. la longueur et la largeur de la planche varient selon le niveau du rider.

Le street : c’est le déplacement en ville avec l’enchainement de figures que l’on appel des tricks, la planche est courte,légère, maniable, équipée d’un tail de préférence pour taper du ollie à tout va !

Le carving : c’est l’enchainement de virages à vitesse moyenne. Plus une planche est flexible, plus elle est adaptée à ce type de pratique.

Enfin on retrouve pour les plus casse-coup d’entre vous le downhill : c’est la descente et le freeride, une discipline regroupant à la fois le carving et la descente. C’est deux discipline ne sont pas forcément conseillés au débutante pour la simple raison qu’on dépasse régulièrement les 50 km/h alors autant vous dire qu’il vaux mieux savoir manier sa board pour ne pas finir dans les bras d’un beau médecin

Quel board me correspond ?

Comme il a été expliqué au dessus, la board que vous choisirez ne dépendra pas forcement de votre taille ni de votre poid, mais surtout de la discipline pour laquelle vous avez craquée. Pour faire simple, plus votre planche est petite, (Inférieure à 36″) mieux elle sera adapté au slalom et au street.

et plus elle est grande, (Supérieure à 44 « ) plus on lui attribuera les techniques du cruising et du sidewalking. Enfin pour être sur, les planches intermédiaire (entre 36″ et 44″) feront très bien l’affaire.

L’important est de tester le matériel, n’hésitez pas à louer une planche une journée dans un skateshop ou empreinter celles de vos amis.

Dstreet longboard avis

La Dstreet Dune.

Dstreet est une marque anglaise qui vient de faire son entrée sur le marché français. Elle propose essentiellement des cruisers mais c’est leur longboard Dune que j’ai eu l’occasion de tester.

Le longboard Dune offre suffisamment d’espace pour le cross stepping tout en restant confortable pour les déplacements et les ballades. Sa tombe bien, vous l’aurez compris, je ne suis pas fana des grandes descentes mais plutôt de la balade tranquille pour aller chercher le pain et rejoindre la plage.

La collaboration de la marque avec Road Rider offre une excellente qualité de trucks  qui assurent un ride vraiment stable. Les roues D-STREET centerset ont une bonne adhérence.

–              Longueur : 42”

–              Largeur : 9.75”

–              Poids :2,3 Kgs

–              Empattement : intérieur – 28” – extérieur – 32.25”

–              Construction : 8 plis d’érable canadien

–              Shape : ultra concave & RKP Wheel wells

–              Trucks : Road Rider 180mm  – reverse Kingpin

–              Roues : 70mm X 42mm 78a fort rebond Centerset D Street

–              Roulements : Abec7

Dstreet longboard

Bon et qu’en est t’il de mon avis ? La Dune de chez Dstreet est une bonne board pour découvrir les sensations du longskate à bas prix. Par contre, ne faites pas la même erreur que moi en ridant comme d’habitude avec un planche complète à peine déballé du carton. Pour ma part, j’ai dû surélever la board (qui est déjà bien autre) avec un pad pour éviter que la planche ne touche les trucks aux premiers virages (freinage et cassage de nez garantis, j’ai eu le droit à ma petite frayeur)