Se motiver à faire du sport

Je n’avais pas fait de sport depuis plus de 5 ans. Un peu de badminton et de gym au lycée, mais c’était toujours en trainant des pieds et en tentant la dispense dès que je pouvais. Depuis que je suis avec Mathieu, j’ai eu l’occasion d’aller plusieurs fois surfer. J’adore ça, mais je n’ai aucune force dans les bras pour pagayer, pour passer la barre et je finis toujours essoufflé à attendre la fin de session les fesses posées sur le sable. En quelque sorte, j’aime ça et j’ai envie de me mettre au sport, mais avant d’y arriver, je paye mon manque d’activité.

move lorna jane

Payer son manque d’activité… À 23 ans. Je pense que c’est justement ça qui m’a donné le déclic à la rentrée. Ce déclic que j’attends et que je stimule depuis des années, mais qui n’avait encore jamais eu lieu. J’ai 23 ans, je finis à peine mes années d’études, je suis encore toute jeune et pleine de vie, mais je n’arrive pas à courir jusqu’au bout de ma rue sans voir des points noirs… La honte. Oui vraiment, quand je vois les grand-mères à côté de moi au yoga super flex et moi qui n’arrive toujours pas effectuer la posture de la pince c’est ce que je me dit… la honte !

Ce déclic que j’ai eu grâce à toutes ses situations, mais grâce à pas mal d’éléments qui combinés ensemble, m’ont aidé à me lever, enfiler mes baskets et courir.

#1. Les instagrameuses.

J’ai dû commencer à regarder et m’abonner à des instagrameuses sportives il y a plus d’un an. Au départ, c’était pour perdre du poids avant l’été. Regarder leurs jolies photos de salades bien alléchantes me donnais quelques idées de recettes. Leurs exploits sportifs ne m’intéressaient pas beaucoup à l’époque, mais aujourd’hui, c’est l’ensemble de leur compte et de leurs photos qui m’inspirent au quotidien.

WhatIWearHealthyClothildeChaumetFit_trioGetFitYogagirlAnneDubundidu

instagram spotive

#2. La mode sportwear.

Se sentir belle et bien lorsqu’on fait du sport est quelque chose d’important pour moi. Je ne sais pas si cet élan pour le sport en ce moment est un mouvement de tendance ou une réelle prise de conscience de la société, toujours, est-il que ça a du bon : les lignes de sport chez les grandes enseignes du prêt-à-porter. H&M, Mango, Etam, Forever21, toutes propose une ligne de sport depuis peu. Des vêtements très sympas, pas très coûteux et plutôt qualitatifs (la fonction dry-fit qui reste à revoir)

ligne de sport prêt à porter h&m mango

#1.Top H&m   #2.Legging H&M   #3. Brassière Mango  #4.Top de sport H&M

#5.Short Mango   #6.Coupe-vent Mango   #7. Brassière H&M

Je me suis donc lancé dans le sport avec une brassière des vêtements Décathlon et H&M et pour le fun, une brassière Nike jaune fluo acheté en solde. Malheureusement, j’ai un souci que certaines d’entre nous rencontre ; dès que je fais du sport, ça me gratte de partout ! À tel point que certaine pause dans un buisson pour retirer mon legging et me gratter les cuisses et les fesses ne serait pas de refus (Bon, je flippe de tomber sur des pervers alors ça… j‘oublie). Après avoir consulté quelques forums, j’ai décidé d’inversif dans un legging Dry Fit de chez Nike, très joli en plus… On en reparle très vite !

#3. Les blogs.

Beaucoup de blogueuses sportives comme Marie et Anne m’ont aidé à reprendre une activité sportive. Avant je regardais leurs articles, aujourd’hui, je les lis ! C’est bête, mais il y a une grande différence. Leur expérience m’aide à progresser, a acheter mon équipement et à me motiver. Je pense que les blogs sportifs sont ceux qui donnent le plus d’échange et de partage. Bon je ne vais vous mentir, je continue à sauter de joie lorsqu’elles postent un article look ou modesque !

ntc-mama-shelterPhoto – Marie, Graine de sportive

 #4. La rentrée

Etre motivé est une chose, ce lancer en est une autre. La rentré est bien THE élément qui a fait que j’ai pu passer le pas de ma porte pour aller au sport. C’est la saison des inscriptions alors pas de doute, c’est maintenant ou jamais. Je me suis inscrite début septembre au yoga… Puis a la salle de sport et enfin, lorsque je n’ai pas cours et qu’il fait trop beau pour s’enfermer dans une salle, je ne sais pas par quel enchantement j’arrive maintenant à me dire : tien, si j’allais courir dehors ?

La fin du mois de septembre est très positive. Cette semaine, j’ai même réussi à faire du sport 5 jours sur 7. L’apéro et les copains ont occupé les deux journées manquantes. Oui… Il ne faut pas déconner, se mettre au sport ne veux pas dire devenir insociable ! =)

Publicités

Mon premier cours de Yoga

J’avais prévu d’écrire ce post juste après mon première cours de Yoga. Pour qu’il retranscrive au mieux mes ressentit. Finalement, c’est une semaine plus tard que je poste. La raison ? le yoga détend tellement que je ne souhaitai surtout retourner dans le stress de la vie connecté. C’est donc wifi coupé et portable sur vibreur que j’ai pris un bain et que je me suis endormir mardi dernier.

dfd0f003b7f5f53b07583a7cb92bdf60

Le Yoga c’est quoi ?

Le yoga, c’est une thérapie de l’esprit qui permet de se libérer des tensions physiques si importante dans le monde d’aujourd’hui où la qualité de la vie est parfois délaissée. Le yoga permet de retrouver et de renforcer la confiance, la maîtrise et l’estime de soi, tout simplement de mieux se connaître, déconnecté de tous superflus. Le yoga est accessible à tous et avec un peu d’assiduité, chacun peu se relaxer, gérer son stress, son émotivité. La pratique du yoga est bénéfique pour tout les âges et facilite une harmonisation du corps et de l’esprit. les adhérents du groupe apprennent à chaque cours, par de nouvelles postures, d’autre formes de techniques respiratoires dans le calme et la sérénité.

Comment je me suis préparé à ce premier cours ?

Je n’avais absolument aucune idée de l’équipement qu’il me fallait. La grande question était « comment je dois m’habiller ? ». J’ai opté pour un leggings de sport Domyos, un t-shirt Reebok et une paire de basket, juste au cas où. Ma première intuition était bonne ; surtout pas de chaussures pour le yoga. Le second beaucoup moins ; personne n’était vraiment habillé comme moi. J’avais plutôt l’impression d’être habillé pour un cours d’athlé que pour un cours de yoga. Les autres participantes portaient des vêtements tout doux et amples. Ceci-dit, mes vêtements ne m’ont pas gêné du tout et je pense reporter la même chose la prochaine fois. (on évitera quand même je t-shirt rose fluo)

Côté accessoire/équipement, j’ai été assez surprise de constater que la plus part des participants n’avait pas une serviette de sport comme moi, mais un plaid. C’est à mon second cours que j’ai vraiment compris pourquoi ; le plaid est tout doux et la prof nous propose de se faufiler dedans pendant les exercices de détente. Pour le tapis de sol, c’était évident pour moi qu’il comptait dans l’équipement. Toutes les salles ne le fournissent pas automatiquement, pensez à poser la question.

yoga

Comment se passe un cour ?

Il n’y a pas de réponse exacte à cette question. Les cours dépendent du prof, du lieu, de la pratique enseigné mais aussi du groupe et de l’environnement dans lequel à lieu ce cours. J’ai pratiqué un premier cours quasi dans le noir. Les pratiquants étaient en cercle autour d’une bougie. Ce groupe avait une moyenne d’âge de 55 ans et les positions de yoga en prenaient compte.
Le second cours était totalement différent. Nous étions placées en ligne, les positions ont été très variées et contrairement au premier, aucune notion de spiritualité et aucun Om chanté à la fin du cours.
Pour ces deux cours, nous avons évolué en 3 étapes ; cours échauffement avec la prise d’une respiration posé, position de yoga puis pour finir, relaxation et étirements. L’une des profs m’a d’ailleurs appris que certain de ses collègues peuvent proposer exactement le même cours, avec le même enchainement des mêmes positions pendant toute l’année (bon là, à 200€ l’année, je crie l’arnaque !)

Mon ressentit après la séance ?

J’ai été sujette à des crises d’angoisse pendant plus de 6ans et j’en paye encore aujourd’hui les conséquences (manque de confiance en son corps, perte de confiance, impossibilité de se déconnecter du stress) Depuis que j’ai testé le yoga, je me tape sur les doigts pour ne pas avoir commencer à pratiquer plus tôt. (ce n’était pas les recommandations du médecin qui manquaient pourtant !). À la sortie d’un cours d’1h15, le constat est clair : on est totalement déconnecté du stress, de la tension et des nouvelles technologies et on se sent bien et détendue. Après une journée de travail, c’est vraiment le pied !

Alors, je m’inscrit ou je ne m’inscrit pas ?

Au départ, je me suis dit que ça ne valait vraiment pas 230€, que j’allais le pratiquer seule. Mais il ne faut pas perdre d’esprit que sans assiduité, aucun des bénéfices du yoga se fera ressentir sur votre corps et votre esprit. J’ai donc trouvé le bon compromis, une inscription trimestrielle à 75€. Avec 1€ de plus, j’ai même accès à un second cour proposé par la prof dans une autre association de la commune voisine. Cette année, le yoga, ce sera donc le mardi et/ou le jeudi soir.

yoga girl aklanoa bleupaillette